Logo_Foret_Semois_NEW

Le débardage à cheval: un univers à découvrir !  

C'est sur son lieu de travail que nous avons rencontré Jean-Claude et son fils en pleine action de débardage.

Jean_Claude_Louis.jpg____640_x_480_

Jean-Claude est tombé dans cet univers  dès sa naissance: "Mon père avait déjà cette activité ! J'ai toujours été un amoureux des chevaux de trait. Quand nous étions enfants, les vacances scolaires, nous les passions en forêt. Dès que nous avions l'occasion, nous 'chipions" le cheval au paternel, petit déjà, à 7-8 ans. J'ai quitté l'école à 16 ans pour en faire mon métier parce que je n'avais que ça en tête: débarder, cheval, forêt".Jean-Claude ajoute en riant: "A part mon service militaire, cela fait 41 ans que je vis dans les bois".

D__bardage_Jean_Louis.jpg____640_x_480_

L'activité de Jean-Claude se situe à 95% sur le territoire du massif forestier. Il est débardeur professionnel pour un seul marchand de bois pratiquement à temps plein.

Il participe également à des concours de débardage. "Ceux-ci se font de plus en plus rare par manque de motivation et de moyen", précise Jean-Claude. Il nous explique également: "Je suis Président du Comité européen du cheval de travail. Nous travaillons souvent en collaboration avec la Foire de Libramont, pour des démonstrations et initiations d'une journée durant laquelle les personnes peuvent essayer le cheval en forêt. Nous avons énormément de demandes en ce sens. Je suis organisateur du concours de l'attraction chevaline, le lundi à la Foire de Libramont".

"Ma plus grosse satisfaction, c'est que mon fils ait repris le métier", nous dit Jean-Claude en riant. "Mon fils venait déjà tout petit, à 6 ans, quand il avait congé aussi".

D__bardage_Jean_Louis___2.jpg____640_x_480_D__bardage_Jean_Louis___3.jpg____640_x_480_

Jean-Claude nous décrit son métier: "Le métier de débardeur à cheval, c'est rassembler les bois qui sont ébranchés manuellement ou mécaniquement, les amener à un endroit accessible pour une machine, en occasionnant le moins possible de dégât au sol ... Malheureusement, dans 5 ans, il n'y en aura plus. La forêt, on l'adapte pour la machine, c'est triste...". Il ajoute "On parle d'écologie pour préserver la nature et on laisse faire, à tort et à travers, plein de choses, c'est triste... On ne se rend pas compte qu'autour de notre métier, il y a une vie économique régionale. Maintenant, on coupe une ligne sur sept pour que la machine puisse passer et on ne voit pas les dégâts occasionnés comme les tassements au sol avec des machines qui pèsent entre 15 et 20 tonnes".

Vous l'aurez compris: Jean-Claude est un passionné de la forêt et de sa préservation. Son message est plein de sagesse et de leçons pour l'avenir. Nous devrions tous nous en inspirer et défendre notre patrimoine naturel comme il a toujours eu à coeur de le faire.

Informations pratiques :

Jean-Claude Louis
Chemin des Claps, 26 - 6880 Bertrix
Tél.: +32 (0) 61 41 15 63
GSM: + 32 (0) 497 42 02 69

Comité Européen du cheval de trait


Envie de prolonger votre séjour?

- Pour se loger:

"Moulin de Sart"
Famille Poncelet
Rue du Nouvely, 68 - 6881 Sart Jéhonville
Tél.: +32 (0) 61 29 29 39

"La Cornue"
Michel Ansay
Rue de la Madeleine, 2 - 6880 Cugnon
Tél.: +32 (0) 497 61 85 10
Tél.: +32 (0) 61 41 18 02

- Pour se restaurer:

"L'hôtel des Roches"
Place Chanoine Pierlot, 7 - 6880 Cugnon
Tél.: +32 (0) 61 41 21 62

"Les Caprices de Julier"
Rue de la Gare, 39 - 6880 Bertrix
Tél.: +32 (0) 61 31 45 41


D'autres séjours en Forêt de la Semois et de la Houille?

C'est par ici