Séjours en Forêts d'Ardenne en toute sécurité !

Vous ne savez comment préparer votre trousse de secours ? Vous voulez vous informer quant aux premiers soins à apporter en cas de blessures légères ? FASTraining vous propose quelques conseils et astuces pratiques. 

  • Liste de médicaments, et de matériel par type de produits

Soins blessures mineures :
Des petites compresses stériles 5x5 cm et des plus grandes de 7.5x7.5 cm
L’indispensable antiseptique (solution sans alcool !), en uni dose ou en lingettes imprégnées (Maitre-achat : Iso Bétadine ® ou Chlorhexidine)
Des pansements prédécoupés de différentes tailles. Des assortiments sont disponibles en en version waterproof
Pansements hydro-colloïdes "seconde-peau" (ampoules)
2 bandes de fixation élas-tique légère 4 m : 5 & 8 cm
Une bonne bande de crêpe (contention) + épingles de sûreté
Une écharpe triangulaire (immobilisation)
Des dosettes de 5 ml; de sérum physiologique pour nettoyer les yeux irrités
Eventuellement collyre antiseptique-antihistaminique, en uni dose

Autre matériel :
2 paires de gants à usage unique
Masque bouche à bouche
Rouleau de sparadrap hypoallergénique 5 m x 2,5 cm
Paire de ciseaux de Lister
Pince à épiler (écharde) et une pince à Tique
Thermomètre incassable
Kit hémorragie : pansement compressif 
Couverture de survie 160 x 210 cm
2 sachets plastiques mini grip
Cool pack ou spray réfrigérant (Soulage les douleurs traumatiques)
2-4 Morceaux de sucre (en cas d'hypoglycémie)
Gel antibactérien (mains)
Lampe frontale ou lampe de poche
Couteau de poche
Et un outil multifonction !

Les indispensables :

3 crèmes ou pommades

Une crème contre les brûlures, coups de soleil, éruptions peau : Biafine ® Flamigel ®
Un antihistaminique contre les démangeaisons dues aux piqûres d’insectes ou aux végétaux : Fénigel ®
Une pommade pour soigner les hématomes : Arnigel ®.

Médicaments

Un antidouleur et anti fièvre : la base c’est le Paracétamol
Ensuite un anti inflammatoire comme l’Ibuprofène : avec précaution (effets secondaires en cas d’ulcères à l’estomac)
Un anti diarrhéique (associé ou pas à un antiseptique intestinal pour la turista) 
Un antiémétique (contre le mal des transports)
Un antispasmodique contre les douleurs digestives ou gynécologiques
Vos médicaments habituels pour la durée prévue + une petite réserve si prolongations...
Un antiémétique (contre le mal des transports)
Un antispasmodique contre les douleurs digestives ou gynécologiques.
Vos médicaments habituels pour la durée prévue + une petite réserve si prolongations

Autres produits utiles :

Un antiacide (aigreurs d'estomac ou ulcère) si vous y êtes sujets 
Pastilles contre le mal de gorge
Médicaments contre le rhume de type décongestionnant
Sachets de soluté de réhydratation orale, poudre à diluer dans l'eau (pour bébé en cas de diarrhée prolongée ou de de coup de chaleur)
Antibiotique urinaire contre la cystite
Écrans solaires avec indices adaptés à chacun des membres de la famille (+ baume pour les lèvres)
Une émulsion apaisante après soleil (base de Calendula et de vitamine E)
Une lotion répulsive anti moustiques et anti tiques (mini-spray ou roller)
Filtre à eau ou comprimés de désinfection de l'eau de bois-son (selon le pays dans lequel vous voyagez)
Des comprimés pour stériliser les biberons de vos minions
Bas de contention si vous avez de l’insuffisance veineuse (longs voyages en avion)
Préservatifs
N’oubliez pas votre contraception
Bouchons d’oreilles
Votre carte d’assurance maladie, coordonnées de l’assistance

  • Les gestes de 1ers soins à adopter

Coup de chaleur ou d'insolation ?

Le traitement doit être le plus rapide possible. Il repose sur le refroidissement de la victime et sur la réhydratation.

La victime doit :

- être déshabillée et installée à l'ombre
- être aspergée d'eau fraîche associée à un courant d'air (si possible par un ventilateur)
- boire des boissons fraîches si elle est consciente 
- être mise sur le côté (PLS) si elle est inconsciente

Attention, il ne faut pas la baigner dans une eau froide (risque de choc thermique) !
Appelez le plus vite possible un médecin qui jugera si un traitement médical doit être associé : paracétamol, réhy-dratation…
Si la victime est inconsciente, alertez le 112. 

Brûlures : de l'eau avant tout, le reste vient ensuite

Refroidir.
Arrosez immédiatement la brûlure avec de l’eau courante tiède à environ 20 degrés et ce, pendant 20 min, à 20 cm de la lésion (pas de jet direct).
Le cooling immédiat permet de diminuer la température de la peau brûlée et donc d’éviter que la chaleur ne continue à aggraver les lésions en profondeur. L’eau va soulager immédiatement la douleur.
Il est préférable de retirer immédiatement les bagues, bijoux, montres, ...
Sécher.
Séchez la plaie en la tamponnant doucement à l’aide d’une compresse stérile ou d’un linge propre.
Traiter.
Si la plaie est sale, vous devez d’abord désinfecter la zone brûlée à l’aide d’un désinfectant de type Hibidil ® ou Cédium ®. Appliquez une bonne dose de Flamigel® sur la plaie. Couvrez avec une compresse non adhérente si possible. Renouvelez le pansement 1x par jour jusqu’à cicatrisation.
Après le traitement.
Si besoin, prenez un antidouleur. Consultez un médecin pour toute brûlure plus grande qu’une pièce de 2€, située au niveau de la tête, du cou, des pieds ou des organes génitaux ou en cas de complications. 

Quelques conseils supplémentaires :

Avant le soin, lavez-vous toujours les mains à l’aide d’un savon.
Ne percez pas les petites ampoules.
Vous pouvez percer les grosses ampoules (s’il y a un risque qu’elles éclatent ou si elles sont douloureuses) à l’aide d’une aiguille stérile et vider le liquide.

Les morsures de tiques

Les tiques peuvent transmettre diverses maladies causées par des bactéries ou des virus présents dans leur salive. La tique pénètre la peau de l'hôte en se nourrissant de sang. La maladie la plus fréquente transmise par une morsure est la maladie de Lyme. 

Traitement :

En cas d'une morsure, il est important d'enlever la tique dans les 24 heures si possible.
Saisir la tête de la tique, au plus près de la peau, à l’aide d’une pince.
(disponible en rayon « sport-aventure » ou en pharmacie).
Extraire la tique lentement, en une seule fois, avec un mouve-ments de rotation.
Vérifiez que la tique est extraite entièrement.
Désinfectez soigneusement avec Iso-Bétadine ® dermique.
Lavez vos mains avec du savon et de l'eau.
Désinfectez la pince à l’alcool.

  • Bons plans et bonnes pratiques

Un barbecue en toute sécurité

Moment de convivialité lors des vacances, les barbecues peuvent représenter un risque si l’on n’y prête pas attention.
Placez-le d’abord et avant tout sur une surface plane et pas trop près de votre tente ou camping-car.
N’utilisez jamais de méthanol, d’essence, de gel combustible… pour allumer le feu !
N’arrosez jamais le barbecue avec un combustible supplé-mentaire.
Pour un barbecue au gaz, contrôlez la solidité du tuyau d’alimentation de gaz et la date de péremption éventuelle de la bonbonne de gaz.
Lorsque le barbecue est terminé, éteignez complètement les braises et ne le déplacez que lorsqu’il est complètement refroidi.
Prévoyez éventuellement un seau rempli d’eau ou un extincteur. Cela peut vous aider à agir vite en cas de besoin.
Vous utilisez des bonbonnes de gaz pour cuisiner ? Entreposez-les droites, à l’abri du soleil et dans un endroit frais.